Clinique
Saint-Michel

Rechercher

Troubles anxieux

Vingt pour cent des adultes sont atteints d’un trouble anxieux au cours de leur vie. Les femmes sont deux fois plus souvent affectées que les hommes.

Troubles anxieux

Quand parle-t-on de troubles anxieux ?

On parle de troubles anxieux lorsque l’anxiété s’installe anormalement dans la durée et engendre une souffrance importante perturbant la vie quotidienne (domaines social, professionnel, familial, affectif...).

Il existe plusieurs types de troubles anxieux, dont les manifestations diffèrent, et qui peuvent d’ailleurs s’associer. Ces troubles s’accompagnent souvent de symptômes psychiques, physiques, comportementaux.

 

Quels sont les principaux types de troubles anxieux ?

• L’anxiété généralisée est un trouble chronique qui s’observe chez des personnes inquiètes de manière permanente et durable, ne parvenant pas à contrôler leurs préoccupations. Elles cherchent souvent une réassurance de la part des autres et peuvent restreindre leurs activités. 

• Le trouble panique est défini par la survenue répétée d’attaques de panique et d’une anxiété anticipatoire de ces dernières. Les attaques de panique sont des épisodes d’anxiété sévère, imprévisibles pouvant s’accompagner d’une sensation de catastrophe imminente. Des symptômes physiques (« souffle coupé », palpitations…), psychiques (dépersonnalisation...) et comportementaux (agitation psychomotrice, sidération...) peuvent être retrouvés. La répétition des épisodes entraîne l’apparition d’une anxiété anticipatoire nécessaire au diagnostic de trouble panique. Le trouble panique peut s’associer ou non à une agoraphobie, anxiété liée à la crainte de se trouver dans des endroits dont il pourrait être difficile de s’échapper (foule, ascenseur…).

• Les phobies (voir fiche) sont de deux types :

– spécifiques (réponse anxieuse immédiate en présence d’un « objet » concret comme un animal ou d’une situation précise comme les transports publics) ;

– sociales (crainte des rapports sociaux).

• Le trouble obsessionnel compulsif (ou TOC) (voir fiche) se traduit par des obsessions et des comportements compulsifs effectués dans le but de soulager l’anxiété. 

• L’état de stress posttraumatique s’observe chez des personnes qui ont été exposées personnellement et directement à un traumatisme (agression, attentat…) et qui revivent à distance l’événement traumatique. On le différencie de l’état de stress aigu survenant dans les quatre semaines suivant l’exposition.

 

Quelles sont les causes des troubles anxieux ?

L’apparition des troubles anxieux est favorisée par la survenue d’événements traumatisants et l’existence de facteurs de vulnérabilité biologique (paramètres génétiques...). Des modifications du fonctionnement de l’amygdale cérébrale, une petite structure du cerveau responsable du déclenchement de la réaction de peur, des variations des taux de substances cérébrales appelées neuromédiateurs (noradrénaline, sérotonine…) pourraient être impliquées.

Certaines affections mentales ou organiques (cardiaques, thyroïdiennes, respiratoires…), la consommation de toxiques ou d’alcool majorent également l’anxiété.

 

Quels sont les traitements des troubles anxieux ? 

Ces traitements associent : psychothérapie (cognitivo-comportementale, de soutien ou psychanalytique…) et médicaments (anxiolytiques, antidépresseurs).

La thérapie cognitivo-comportementale est une thérapie brève (10 à 25 séances) qui aide la personne anxieuse à mieux faire face aux situations anxiogènes, en prenant conscience de ses pensées irrationnelles et de ses comportements inadaptés. La relaxation, la méditation pleine conscience peuvent également être employées.

Le traitement par un médicament anxiolytique peut aider sur une courte durée en réduisant la symptomatologie. Il est prescrit sur un temps limité du fait du risque de dépendance. Le traitement antidépresseur constitue habituellement le traitement de fond des troubles anxieux.